Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
29 Jan

Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.

Published by sanlaurenzu1

Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.

Avant de s'intéresser aux quartiers traditionels, revenons un peu en arrière pour un bref rappel historique sur la ville en elle même, et son développement, qui permettront d'éclairer un peu la situation de ses quartiers. Chongqing est la quatrième municipalité autonome de Chine. D'une superficie de plus de 82000 kms carrés, soit l'équivalent de...l Autriche, elle compte plus de 32 millions d'habitants dont près de 10 millions dans sa zone urbaine. Le centre urbain et historique de Chongqing forme une presqu'île, avec la rivière jialing et le fleuve Yangzi se rejoignant à son extrémité. Ville de tradition rurale, région agricole, Chongqing est liée à l'histoire contemporaine de la Chine. En effet, après le massacre de Nanjing, perpétré par les troupes japonaises (plus de 300000 morts), Chongqing devint la capitale de la Chine dite "nationaliste", et siège de son gouvernement le guomingdang, avec à sa tête chang-Kai-chek. Ce fut la ville la plus bombardée de Chine, avec plus de 5000 bombardements, et plus de 3000 tonnes de bombes larguées. Durant la révolution culturelle, la ville a également beaucoup souffert de l'antagonisme entre les différentes factions de gardes rouges.

Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.

Au début des années 90, plusieurs facteurs vont expliquer la croissance exponentielle de la ville, son incroyable développement et ses multiples transformations urbaines.

Tout d'abord, comme partout en Chine, la politique initiée par Deng Xiaoping en 1978, a conduit à une croissance folle...qui n'a pas profité équitablement à toutes les régions. En effet, au milieu des années 80, le parti communiste chinois se rend compte des disparités énormes entre provinces côtières de l'est (l'arc Beijing, Shanghai, Guangzhou) et les provinces intérieures, notamment celles de l'ouest. Par ailleurs, de nombreuses villes, dont Chongqing, furent très durement touchées par les restructurations et les fermetures des entreprises d'état. Le PCC, pour tenter de remédier à cela, décide alors de mettre en place une politique du "go west". C'est ainsi qu'en 1997, Chongqing sort de la province du Sichuan, et devient la 4 ième municipalité autonome de Chine, après beijing, Shanghai et tianjin. De plus, pour favoriser son développement, elle bénéficiera d'aides exceptionnelles provenant de Beijing, de facilités d'investissement pour les multinationales étrangères investies dans la restructuration et la modernisation de la ville, ainsi que d'aide et avantages fiscaux afin de favoriser l'implantation de sociétés chinoises. Depuis les années 90, plus de 10 milliards d'euros par an sont injectés dans l'économie locale (métro, réseau d'eau, immobilier,...) la ville devenant le 4ieme pôle d'investissement étranger du pays. Dans le même laps de temps, le gouvernement chinois avait décidé de la construction du plus gros barrage jamais réalisés, à 70 kms en amont de la ville. La construction de ce projet pharaonique, sur le fleuve Yangzi, a nécessité le déplacement de plus de 2 millions de personnes.

Développement économique, croissance exponentielle, exode rural, déplacement de population...l'équation est simple : il faut construire, raser, moderniser. Et donc, ces étroites ruelles, ses maisons de bois et de briques, toutes insalubres il faut le souligner, disparaissent les unes après les autres, remplacées par de larges avenues, de tours immenses et modernes.

Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.

Le quartier présenté ici est chuqimen. Le quartier réputé le plus pauvres de la ville. Vestige d'un temps qui passe.

La ville possède un style architectural bien particulier : maison sur pilotis, appelées diajiaolou, briques gris pales ou rouges vifs, toits en pente, mur en terre ou en bois d'érable, ruelles étroites, volée d'escaliers interminables en pentes raides (Chongqing étant à flan de montagne). Ces escaliers sont d'ailleurs le véritable symbole de Chongqing, avec le brouillard peut être mais ça c'est une autre histoire.

Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.

Tout ce quartier aura disparu d'ici deux ans. Toutes les maisons sont déjà "marquées", et leurs propriétaires ont reçu leur avis d'expropriation.

Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Chongqing traditionnel, chongqing du siècle dernier.
Comment on this post

About this blog

Blog de voyages et de photos, entre Corse et Chine.